MON PARCOURS

MBSR NANTES

Un grand merci à Arnaud Desjardins et à l’enseignement de Swami  Prajnanpad*, sans qui ma vie n’aurait pas pris l’orientation d’une quête de liberté intérieure et connaissance de soi.

Il y a pratiquement quarante ans, ma vie s’installa sur un chemin hors des sentiers battus, me mettant en marge d’une voie normative. Ainsi démarra mon chemin d’individuation*.

De la même façon qu’Arnaud en témoigne pour lui-même, la confiance a soutenu ce chemin ardu et insolite et m’a conduite à une étape de légèreté et forme de sagesse. « Quand on a peur, on nage tout le temps de toutes ses forces pour rester à la surface. Quand on a confiance, on se laisse couler, on se noie et on atteint la profondeur » a dit Soufi Saheb.

Bien que mes pas se soient éloignés de sa voie bien avant qu’Arnaud ne quittât ce monde, je conserve à jamais de son enseignement la pratique du « oui à ce qui est », « oui j’accepte la réalité telle qu’elle est, ici et maintenant ». J’ai maintes fois vérifié à quel point le « non » plaqué sur la réalité est générateur de souffrance.

D’entrée étais-je propulsée dans un travail thérapeutique étroitement lié à une quête spirituelle : interprétation de rêves dans l’esprit jungien autour d’Etienne Perrot, pratique du lying (de l’anglais to lie : être allongé). Cette technique telle que pratiquée en Inde par Swami  Prajnanpad et largement appliquée en France par Denise et Arnaud Desjardins permet de voyager dans des couches de l’inconscient inaccessibles en état ordinaire de conscience.

J’expérimentais ainsi pendant plusieurs années auprès du Dr Bernard Pernel (vers qui va également ma gratitude) des voyages intérieurs aussi incongrus, aussi fantastiques que douloureux parfois, qui m’ouvrirent à de nouveaux concepts de la conscience et de la vie en général : cartographie élargie de la conscience au-delà de l’inconscient individuel freudien, loi de cause à effet… Ce fut aussi le temps de découvertes multiples : stages dans la lignée de K. Graf Dürckheim, apprentissage de techniques de massage, hypnose, danse…

Le décor était planté lorsque je rencontrai le Dr Stanislav Grof et partis me former auprès de lui aux Etats-Unis en Respiration Holotropique et Psychologie Transpersonnelle.

Outre la qualité rare de son être, ce dernier eut le mérite de mettre d’autres mots, nourris par des expériences scientifiques sur ces champs de conscience ayant évolués dans le cadre d’un nouveau paradigme. Co-fondateur de la Psychologie Transpersonnelle créée en 1960, ce mouvement faisait désormais place à l’aspiration humaine pour l’illimité, la spiritualité et incluait donc dans son approche psychologique l’étude de tous les états de conscience, y compris les états modifiés de conscience.

La Respiration Holotropique s’inspire des recherches scientifiques les plus récentes sur ces états mais aussi d’anciennes traditions spirituelles. Les pratiques de guérison traditionnelles devinrent fascinantes pour beaucoup d’entre nous lors de notre formation aux Etats Unis et après.

Des expériences de plantes enthéogènes : Ayahuasca* en séjour dans la forêt amazonienne péruvienne, de pratiques chamaniques amérindiennes (auprès d’Archie Fire Lame Deer, homme médecine sioux porteur de la tradition Lakota), ou basques (Angeles Arrien aux Etats Unis) ou celtes renforcèrent pour moi l’évidence du rôle du monde invisible, de l’importance du corps et du nécessaire retour à la Nature, à la Terre Mère.

Étant les enfants de la terre et étincelles de la Conscience Universelle n’est-il pas paradoxal de devoir réapprendre à nous relier à elle ?

Aujourd’hui, mon expérience du plaisir de la création artistique (la peinture) continue d’être une inspiration pour me resituer ici et maintenant.

Regardant en arrière, je peux dire que mon plus grand enseignant fut mon propre cheminement balisé de quelques êtres d’exception qui me firent goûter la réalité de la Pure Lumière.

De ce parcours émerge une seule chose : « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » Socrate.

  • Swami Prajnanpad : Maître Indien d’Arnaud Desjardins
  • Adhyatmayoga, enseignement fondé entre autres sur les Oupanishads (ensemble de textes philosophiques, base de la religion Hindoue)
  • individuation : terme créé par Carl Gustav Jung : processus de croissance personnelle, de création et de distinction de l’individu qui consiste à devenir pleinement conscient et à intégrer les éléments contradictoires et conflictuels qui forment la « totalité » psychique consciente et inconsciente.
  • Ayahuasca : breuvage à base de lianes consommé par les tribus indiennes d’Amazonie dans un but divinatoire ou thérapeutique lors de guérisons sacrées. Appelé « liane des esprits ou des âmes »

Pour en savoir plus sur la psychothérapie individuelle : elisa-bellehigue.com